Gâteau aux carottes

Publié le par ludi

Il y a quelque temps, pour fêter mon anniversaire j’étais invitée au restaurant L’Atys à Grenoble. J’ai été conquise par ce restaurant végétarien. Les plats de l’entrée au dessert étaient tous délicieux, la carte est très variée et le patron fort sympathique. J’ai particulièrement aimé la tarte aux endives caramélisées et j’ai enfin pu goûter le gâteau aux carottes, spécialité anglaise dont on trouve de nombreuses recettes dans la blogoshère.  En rentrant à la maison j’avais donc envie d’essayer plein de recettes, à commencer par ce fameux gâteau aux carottes. Je n’ai pas réussi à reproduire exactement le même gâteau, surtout au niveau de la texture mais nous nous sommes quand même régalés. Le mien est  très moelleux et très parfumé grâce au miel de châtaigner bio. La prochaine fois j’essaierai la version indienne du gâteau aux carottes, cette recette sans farine doit sûrement donner un gâteau ultra fondant qui se rapprochera peut être plus de celui que j’ai pu goûter.

Pour 6 personnes
150 g de carottes (environ 3 carottes)
150 g de farine
100 g de fruits secs (j’ai mis un mélange de noix de Grenoble, noix de cajou, noix du Brésil, noisettes, amandes et raisins secs.
75 g de sucre roux
40 g de beurre (ou 3 c.s. d’huile végétale neutre)
17 cl de lait de soja
1 c.s. de miel de châtaigner (ou autre)
1 c.s. de sucre vanillé
½ c .c. de bicarbonate de soude (ou 1 c.c. de levure chimique)

 Eplucher et laver les carottes puis les râper ou les mixer finement.
Ajouter le lait, le beurre fondu, les sucres et le miel en mélangeant bien puis les fruits secs hachés grossièrement, la farine et le bicarbonate de soude. Bien mélanger à nouveau.
Verser la préparation dans un moule beurré ou huilé puis enfourner pendant 35 minutes à 180°.

Suggestion : on peut servir ce gâteau avec une crème à la banane  (c’est comme ça qu’il était accompagné au restaurant L’Atys). Pour la crème : mixer une banane avec 3 c.s. de lait de soja et 1 c.s. de sucre complet ;verser sur le gâteau.

Publié dans Gourmandises sucrées

Commenter cet article